top of page

High-Key
Flashons ensemble!

High-Key

Cet atelier animé et encadré par deux photographes professionnels s’adresse à des photographes souhaitant améliorer leurs connaissances en apprenant à maîtriser leurs techniques de prises de vue de type high-key.

 

Il se déroulera en trois parties :

 

  • Une introduction technique qui vous permettra de renforcer vos acquis et connaissances concernant le choix des différents modeleurs de lumière 

  • Une partie théorique durant laquelle nous aborderons en détail les méthodes de mesure des hautes lumières, les techniques particulières liées au high-key, la façon d’utiliser le flashmètre afin d’obtenir le rendu et l’exposition souhaités, ainsi que les possibilités offertes par un contrôle total sur l’exposition

  • Une partie de pratique accompagnée qui vous permettra de mettre en application les notions étudiées durant la phase théorique en travaillant à la fois vos réglages, votre œil et vos compositions, tout en bénéficiant d’une analyse commentée de vos images par vos professeurs.

 

Concept

On appelle « high-key » une photo dont l’exposition se situe dans la partie droite de l’histogramme, sans zônes écrêtées («cramées») sur la peau du modèle (mais on peut cramer un mur blanc si on le souhaite).   

 

La photo high-key se réalise à la prise de vue, pas en utilisant Photoshop. Dans ce but on privilégiera les vêtements et les ambiances clairs, qui contribueront à l’esprit doux et frais de l’image.    

 

Le principal enjeu est de conserver du modelé sur la peau du modèle, d’y trouver des nuances entre plusieurs niveaux de gris très clairs. On trouve une foule de type de high-key, allant de photos grisâtres à des photos « cotonneuses » très claires : chaque photographe a son style et ses méthodes. C’est une technique assez facile à réaliser si l’on tient compte de l’histogramme et qu’on mesure correctement sa lumière.   

 

Approche générale

 

Le high-key semble être, pour beaucoup, une discipline mystérieuse et réservée à l’élite. Cela n’est en réalité qu’un réglage du boîtier, une mesure du flashmètre et une rigueur dans la méthode de travail.  

 

Une photo high-key est une photo dont l’essentiel des valeurs est situé dans les parties claires de l’histogramme, avec une prédominance dans les hautes et très hautes lumières. 

 

En observant l’histogramme dans un cliché high-key, vous constatrez qu’il y a environ 15% de l’image dans les valeurs moyennes et sombres : elles correspondent aux ombres portées du menton et des mains, ainsi que la couleur des sourcils et du maquillage. Nous pourrions observer un phénomène analogue si le modèle était habillé en noir, sans que cela change la qualité et la quantité de la lumière. 

 

Attention de ne pas créer de confusion : l’histogramme ne sert qu’à valider a posteriori une démonstration. Néanmoins, pour assurer un high-key idéal, on photographie généralement dans un lieu clair (blanc c’est mieux), des modèles à la peau claire, habillés avec des tons clairs. On essaie au maximum de limiter la présence des ombres (même si - personnellement - nous trouvons que les images ont plus de « puissance » avec ces mêmes ombres). 

Public concerné

Ce stage professionnel, axé sur la pratique, s’adresse à tous les photographes passionnés :

 

  •  Amateurs débutants ou avertis

  •  Etudiants en école d'art

  •  Photographes professionnels


Nombre de participants limité à minimum 3 personnes et jusqu'à 10 personnes maximum.. 

Pré-requis

Aucun
 

INFORMATIONS PRATIQUES

Quand

23 avril 2024  de 19h30 à 22h00



au StudioPro70, 8 rue de Trois Planches à Soignies. 

 Où nous trouver ?

Prix

Le prix de la formation est de 75,- € TVAC / personne 

bottom of page